d'Osiris à Jésus, le retour à notre véritable nature

L'histoire de l'Humanité

The David Flynn Collection

Temple at the center of Mars & Cydonia

 

David Flynn

 

Vous pourrez faire ici, la relation avec Jésus et le Serpent. 

Pour la bible, on retrouve même notre brave Yahvé, ce cloporte destiné au compost avec sa petite famille. Pour rappel, c'est l'Akhénaton d'aujourd'hui qui à la révolution avait pris le nom de d'Anton et qui a tenté de récupérer l'attribut du soleil avec son culte à Aton. Culte lié au Temps lui-même par d'autres de ces personnages comme le célèbre "Sol invictus" de Constantin qui deviendra "Par ce signe tu vaincras" que l'on retrouvera à Rennes le Château avec "Par ce signe, tu LE vaincras". 

Le "LE" rajouté à la phrase désignant l'archonte et donc l'incarnation actuelle (le d'Anton d'aujourd'hui) qui sera éliminée (avec tous ses petits camarades de jeu) par le scénario qu'il a lui même construit.

La suite développée pour les abonné(e)s

Beaucoup de choses dans ce livre, le même intérêt que pour The Canopus Mystery ou The Cygnus Key... une autre perle, par contre pour le décodage, c'est presque 1/3 du livre. On retrouve bien sûr Newton, Pythagore, Osiris, Horus, la planète Mars, l'auteur fait le lien avec la pierre philosophale, mais il y a bien sûr autre chose (seuls les abonnés savent), l'Ouroboros, etc...

 

L'auteur apporte un éclairage sur différents aspects de la corruption de la pensée en détaillant les travaux de Newton. Une partie nous intéressera plus particulièrement, c'est sur les méridiens déjà abordés pour les abonné(e)s qui ne font ici encore que confirmer le panorama de la tromperie universelle sur le temps, compréhension qui n'est en aucun cas accessible au commun des mortels ou au vulgaire. 

Nous ferons les rapports à l'église Saint-Sulpice et son Gnomon puisqu’il est question de méridienne, et que celle-ci est bien entendu reliée aux personnages de la clé de lecture encore une fois. Rose Line ou la ligne Rose est bien entendu liée à Marie (Nout) ou Victor Hugo (Geb) par Notre-Dame, on retrouvera un épisode du miracle des roses avec l'incarnation de Nephtys cette fois ou marie-Madeleine avec Élisabeth de Hongrie (1207-1231) ou encore pour Martin de Tour (Jean-Baptiste, Saint-Rémi, etc..) Qui sépara sa cape rouge en deux, traçant symboliquement le partage de la France en deux par sa méridienne. 

 

Nous détaillerons bien entendu les opérations alchimiques et ce qu'il faut en comprendre.

 


 

« L'Ouroboros était un symbole majeur dans les travaux de l'école des mystères de l'alchimie. Les textes symboliques de l'alchimie cachaient la véritable signification de l'Ouroboros en tant que représentation de la Voie lactée. Le rôle significatif de l'Ouroboros en tant que mécanisme de l'horloge cosmique des aions (durée de vie ou temps entre les cataclysmes) a été généralisé en tant que "symbole de la puissance latente, de la materia non formée, de l'opus circulare des substances chimiques dans le vaisseau hermétique". "Le pouvoir latent de l'Ouroboros est finalement conféré par Hermès selon les écoles de mystères. »

« Les écrits alchimiques décrivaient l'Ouroboros comme "la fin et le retour de l'année",reliant correctement mais vaguement l'Ouroboros à sa fonction de gardien de l'horloge céleste. Comme l'Ouroboros symbolisait un objet littéral dans les cieux - le symbole grec de la Voie lactée - il serait remarquable que le symbole alchimique le plus célèbre, la "pierre philosophale", ne soit pas également une représentation d'un objet céleste physique. L'expression ultime des symboles de l'alchimie n'englobait pas seulement de nombreux concepts scientifiques ou philosophiques, mais représentait également des objets littéraux et visibles dans les cieux. »

« L'incarnation de la sagesse alchimique, la " pierre philosophale " rouge, représentait la planète rouge. En tant que symbole de la grande connaissance, ceux qui étaient instruits dans les mystères savaient que Mars était la clé pour déverrouiller un nouvel Aion, ou pour entrer dans "l'autre dimension" à la porte du duat Ouroboral.

« Dans la plus élémentaire des expériences alchimiques visant à fournir un exemple physique de ce symbolisme, le mélange des éléments mercure et soufre avec le feu a produit la pierre philosophale. Ces deux éléments, lorsqu'ils étaient combinés au feu, produisaient le composé cinabre, un minerai rouge de mercure que l'on trouvait dans la nature. Cinnabar est un mot persan qui signifie "sang de dragon".

« La "transformation" par la mise à mort symbolique d'un serpent est répétée dans l'histoire médiévale de Saint Georges et du dragon. Dans le langage des mystères, le dragon tué représente l'idée démodée que le "serpent" du jardin d'Eden était une créature maléfique. Ceux qui tuent métaphoriquement le serpent ont embrassé l'idée que le serpent qui a tenté Eve dans le livre hébreu de la Genèse était - et est - la source de la sagesse. Les écoles mystérieuses modernes enseignent que le Dieu du récit de l'Ancien Testament sur le jardin d'Eden était jaloux et empêchait l'homme d'atteindre la connaissance de la vie éternelle, qui était sur le point d'être transmise par le serpent. La compréhension ultime de l'école des mystères du gnosticisme est que le serpent qui apporte la sagesse - mais qui s'oppose au Dieu de la Bible - est bénéfique à l'humanité, lui permettant d'évoluer et de se transformer. »

Extrait traduit de David Flynn. « The-David-Flynn-Collection  » 

 

Publié le: lundi 09 mai 2022 (66 lectures)
Copyrights © par d'Osiris à Jésus, le retour à notre véritable nature

Format imprimable

[ Retour ]