d'Osiris à Jésus, le retour à notre véritable nature

L'histoire de l'Humanité

Le CERN

 

Le Cern :

Il y a ce que vous savez, ce que vous voyez, ce qu'on vous raconte, ce que vous croyez... et ce que vous ne saurez jamais. 

 

 

Pièce du puzzle numéro 1
 

 

INAUGURATION D'UNE STATUE DU DIEU SHIVA

Le 18 juin, le CERN a inauguré un nouvel ouvrage, plutôt inhabituel : une statue de 2 m de hauteur représentant la divinité indienne Shiva.

 

Cern Shiva
 

 

Le Directeur général et M. Kakodkar regardent M.Chandrasekhar signer le Livre d'Or.

 

Cette statue, offerte par l'Inde, honore une collaboration de longue date entre le Laboratoire et l'Inde, qui a débuté dans les années  60 et n'a aujourd'hui rien perdu de sa vigueur. Elle a été inaugurée par le Directeur général, M. Robert Aymar, Son Excellence M. K. M. Chandrasekhar, Ambassadeur (WTO-Genève) et M. Anil Kakodkar, Président du Commissariat indien à l'Energie atomique et Secrétaire du Département de l'Energie atomique de l'Inde.
Dans la religion hindoue, ce dieu Shiva danseur est connu sous le nom de Nataraj et symbolise la force de vie (Shakti). Comme l'explique la plaque près de la statue, selon la croyance, le dieu Shiva en dansant donne vie à l'Univers, lui confère sa raison d'être, pour finalement l'anéantir. Usant d'une métaphore, Carl Sagan a comparé la danse cosmique de Nataraj à l'étude moderne de la « danse cosmique » des particules subatomiques.
La statue a été réalisée en Inde. La sculpture originale, un modèle en cire, a été recouverte d'un moule en terre. En fondant, la cire a laissé un espace dans lequel un métal liquide a été versé. Une fois refroidi, le moule a été fendu et la statue polie a reçu son fini antique.
La statue est visible en permanence sur le square entre les bâtiments 39 et 40, à proximité du Bâtiment principal.

 

 

Cern

 

On va commencer doucement avec le CERN vu le nombre de conneries et d'abrutis qui vont se coller dessus, pour les abonnés, vous aurez le livre traduit avec les éléments que personne ne voit et qui sont pourtant à la vue de tout le monde, comme d'habitude, vous seuls saurez...
Et comme le hasard fait bien les choses, j'ai habité et travaillé à Saint Genis Pouilly et Ferney-Voltaire (Voltaire = le Ansar inventé de l'Enuma Elish). 


Après les mythes fabriqués des Sumériens, Akkadiens, d'Héliopolis, des Dogons, on va passer à la moulinette les mythes hindous. On va encore régler des comptes ! Quand je vous dis que les petits Suisses ont une date de péremption. Les Suisses adorent les complications, ça tombe bien, j'adore tout démonter...  

 

Comme toujours, nous allons rester très terre à terre dans la première partie, totalement rationnel, et ne prendre que ce qui a été réalisé par le Cern lui-même, inscrit dans les journaux ad hoc et validé par la communauté scientifique, compris les éléments factuels mis en œuvre de façon complètement visible par des millions de personnes et validés par l'état et ses gouvernements fantoches du moment.

 

Dans la deuxième partie, nous nous attacherons à traduire les mythes et les personnages liés à Shiva, Brahma, etc. dans les 2 niveaux d'inconscients, le premier contient les mythes falsifiés par les archontes puisqu'ils se sont justement approprié les rôles qu'ils ont pervertis pour les utiliser dans cette fin des temps, et le deuxième qui est le mythe originel ou le plus proche de la vérité qui permet de redonner le bon rôle au personnage correspondant.

 

Si vous arrivez à finir votre verre sans tout recracher, patientez encore un peu, on ne fait que vous présenter le menu pour l'instant... 

 

Extrait traduit du livre en question:

Il y a là, à l'air libre, une corrélation directe entre la perception hindoue de Shiva il y a des centaines d'années (qui est le concept de destructeur que nous avons déjà expliqué) et "notre époque" unifiant "mythologie ancienne, art religieux et physique moderne."

Si le CERN avait fait preuve de simple gratitude dans son exposition, la plaque aurait dit un mot de remerciement, et il n'aurait pas été nécessaire d'associer de manière flagrante le destructeur de toute vie dans l'univers au type de science physique moderne avec lequel le CERN barbote actuellement.
En outre, une section importante du CERN est construite sur Saint-Genis-Pouilly, une commune du département de l'Ain, en France. "À l'époque romaine, [le Saint-Genis-Pouilly] s'appelait Apolliacum. Le nom Pouilly vient du latin 'Appolliacum', avec le suffixe latin 'iacum' désignant la possession. La ville et un temple étaient dédiés à Apollyon-le destructeur (Shiva/Horus). "[42] (Apollyon est aussi "l'ange du puits sans fond" dont il est question dans Apocalypse 9:11).

 


 

Pièce du puzzle numéro 2
 

Rituel démoniaque au Cern...

 

 

On pourrait rire de ce rituel démoniaque en pensant qu'il a été réalisé pour faire vendre plus de journeaux de presse people, mais si ce montage est une comédie réalisée par quelques gentils illuminés ou acteurs choisis, alors qu'en est il de la cérémonie du Gothard...

 

 

 

Pièce du puzzle numéro 3

Rituel démoniaque à l'ouverture du tunnel du Gothard

 

Pour faire les liens avec ce rituel démoniaque, c'est super facile, il suffit de cliquer ici

 

Pour raccorder l'histoire de cette étrange cérémonie au Cern, cela ne devrait pas vous poser de problème, il suffit de répondre aux questions suivantes, normalement, à partir de 4 réponses identiques, le mot hasard peut être mis de coté : 

 

1) Qui a découvert le Bozon de Higgs qui a été appelé la "Particule de Dieu" ? 

2) Qui connait parfaitement l'emplacement du centre de recherche sous le Tunnel du Gothard ? 

3) Qui a pu faire disparaître toutes les indications possibles, moteur de recherche Google compris, pour trouver ce même laboratoire sous le tunnel du Gottard ? 

4) Qui était parfaitement au courant de l'endroit de leur réception concernant les "bozons de Higgs" ?

5) Qui était au courant des dates d'émission des particules venant de Cygnus-X3 ?

6) Qui a organisé la cérémonie du Tunnel du Gothard ?

7) Que représente la statue de Sainte-Barbe et ou la retrouve t'on ? 

 

Normalement, à ce niveau, si on vous prend pour un conspirationniste, celui qui vous le dit est soit un portail organique de base, une triple buse, un super crétin, un golem, une tronche de cake, un adepte de la terre plate ou du recentisme, un adorateur du malin, un transgenre, une très grosse fille de joie, un macroniste, un picouzé tridosé, un zététicien, un moisi, un abruti fini ou tout en même temps... 
Si pour vous le symbolisme qui y est attaché n'a aucune signification, comme je l'ai déjà indiqué, les égyptiens l'ont pratiqué à tous les niveaux pendant 5.000 ans (30.000 ans si vous avez compris d'autres choses sur l'Egypte que le discours officiel), et tout ce qui se passe aujourd'hui l'est en utilisant la symbolique (attentats, élections, de la pandémie bidon à la vaccination de masse, l'asservissement des peuples, etc...renseignez-vous). 

PS : Si vous êtes baptisé, ce n'est pas que religieux, c'est avant tout une symbolique par rapport à Jésus... et si vous êtes mulsulman, ça tombe bien, Mahomet et Jésus sont deux incarnations du même personnage. 

 

... (la suite pour les abonnés) 

 

Publié le: dimanche 27 mars 2022 (243 lectures)
Copyrights © par d'Osiris à Jésus, le retour à notre véritable nature

Format imprimable

[ Retour ]